Adhou

Ce dromadaire est devenu mon dromadaire en mars 2016.

Adhou, dromadaire targui a vu le jour au Mali, en 2011, puis il a été acheté par un algérien habitant Ouargla. 

 

Moi-même, j'ai acquis ce noble animal à cet algérien par l'intermédiaire de mon ami Habib à Douz et d'une connaissance algérienne qui a pu évaluer sur place ce dromadaire dont la vivacité, le dynamisme, la capacité d'écoute, ses dispositions physiques à la course d'endurance le destinaient à la course d'endurance.

Ainsi, Adhou, en tamacheq (touareg), le vent, est arrivé à Douz en mars 2016.

 

Effectivement, une fois en selle, je l'ai trouvé très actif.

Le 15 janvier 2017, vers 13 heures, séquence émotion, nous voici  sur la ligne du départ pour une course d'endurance de 34 kms.

Durant la 1ére partie de la course, nous sommes non loin de  la tête de la course, l'instant est magique, je suis dans mon rêve: sur mon dromadaire dans le désert.

A la mi-course, le train  s'accélère, nous sommes à 18/20 kms / heure , je suis limite, parfois je perds l'assiette, je suis obligé de laisser filer le groupe de dromadaires.

Adhou aurait pu suivre, pas son camélier!

Mais je suis toujours dans le rêve: seul dans le désert sur mon dromadaire, un pur bonheur. (Aucun risque de me perdre, je connais les lieux, à quelques centaines de mètres au nord se trouve la piste Jbil - Douz. Il suffit de savoir où se trouve le nord pour trouver la piste et l'ouest pour prendre la piste dans le bon sens!).

Janvier 2018

Photos noir et blanc, Maryse Magnin, photographe saharienne.

01/02/2018, Hocine et Amar conduisent les dromadaires à Zaafrane près de Douz pour le festival .

Décembre  2018

Douz, Tunisie, Festival, Dromadaire, Marathon, course, désert, sahara

Vidéo ci-dessus, à l'entrainement à Lassey

Dromadaire, Adou, désert, Douz

Achi

Un bel animal, au passé prestigieux (localement), avec de nombreuses courses  de vitesse et d'endurance à son actif.

 

Avec lui en 2010, j'ai appris la monte à dromadaire et j'ai participé au marathon de Douz (environ 37 kms), classés 17éme sur 35 équipages.

A la suite de ce marathon, séduit par sa noblesse et son engagement dans la course, Achi est devenu ma propriété, un véritable bonheur.

 

Lors d'une aventure de 3 jours en solo dans le désert, Achi m'a accompagné pour le portage des bagages avec son congénère Jdid.

Au H'Nich à Douz, sur la ligne du départ

Avertissement : l'usage des informations contenues dans ce site sont de la responsabilité de chacun. Le désert et la montagne sont des environnements hostiles où il est nécessaire d'être accompagné par des professionnels avertis. Les activités équestre décrites sur ce site sont toutes proposées par des professionnels disposant de leur propre cavalerie. Les consignes de ces professionnels doivent être respectées scrupuleusement

Dans tous les cas, il faut s'assurer de disposer des assurances adéquates dont l'assurance rapatriement.

© 2014 - 2019 by JacquesRandosVoyages avec Wix.com

Dans le désert pendant la course