Température moyenne Douz

Données fournies par : http://fr.climate-data.org/

Organisation de la méharée

Habib Saoud a pris en charge la totalité de l'organisation du séjour  sur place du 17/03/13 au soir au 24/03/13, de l'aéroport à l'aéroport, ce qui comprend un nuit d'hôtel à l'arrivée à Djerba, les transferts, la méharée en pension complète, l'hôtel à Douz, le retour à l'aéroport. 

 

Le prix de 350€ par personne pour 12 personnes, ne comprend pas un repas à Douz la veille du départ lors de la visite de la ville, ni les pourboires.

Appréciation

Rien à dire sur la qualité du séjour, sinon que du bien en terme de choix de l'hébergement hors désert, une équipe accompagnante sympathique et disponible, un très bon cuisinier, de la  ponctualité (accueil à Djerba, rdv le 1er jour dans le désert, retour à Djerba) sans oublier un parcours trés agréable avec quelques surprises.

Sécurité

voir ici 

Contacter  Habib Saoud:

 Tel. :  00216 97 37 05 59  (attention au prix des communications) 

Page Habib Saoud:

17/03/2013: Tard dans la soirée, Habib Saoud de Sabria, l'organisateur de ce voyage, nous accueille à l'aéroport de Djerba-Zarzis.

 

En raison de l'heure tardive, Habib a prévu une halte nocturne dans une maison d'hôte à Ghizen à quelques kilomètres de l'aéroport chez Patricia Jebali.

Accueil très chaleureux dans une résidence hôtelière magnifique.

18/03/2013: Au réveil, à Ghizen, nous avons quelques dizaines de minutes  pour faire le tour du propriétaire et apprécier les lieux.

Une fois le petit déjeuner pris,   les deux 4x4 chargés, nous partons en direction de Douz et Sabria un peu plus loin...

...avec un passage obligé par Ajim pour prendre le bac et poser le pied sur le continent africain.

 

En début d'après-midi, nous serons au point de rendez-vous avec les chameliers.

Habib nous confie à son père, Saoud Saoud qui sera le guide de cette méharée. Saoud connaît le désert dans ses moindres recoins pour l'avoir sillonné en tant que méhariste de l'armée tunisienne.

 

Amar, Mohamed, le chibani Belkacem et Moktar constitueront le reste de notre équipe accompagnante.

Pour la fin d'après-midi, Saoud a prévu un peu de marche.

La météo est  au beau fixe.

 

Nous sommes heureux de nous retrouver dans cet univers minéral, ce désert envoûtant, magique, mystérieux.

 

Les chameliers, eux aussi, prennent du plaisir à se retrouver ensemble au désert dans un mode de vie ancestral.

Amar, le cuisinier est à la manoeuvre pour le dernier repas de la journée, ses repas sont excellents.

19/03 au 23/03/2013: quelques filles, très fusionnelles, choisissent pour la nuit la tente traditionnelles par ailleurs appelée la khaïma .

 

D'autres préfèreront la voûte céleste pour s'endormir paisiblement.

Bravo les filles vous êtes au point pour vivre de nouvelles aventures dans le désert.

 

En effet, la participation de chacun à la vie de la caravane (chercher du bois, plier la tente, charger les dromadaires) appréciée par les chameliers, crée des liens avec eux.

Au petit déjeuner, c'est fête, Belkacem et ses amis préparent des beignets particulièrement  savoureux .

Grand bonheur du début de journée, le petit déjeuner sur le sable.

Saoud Saoud, notre guide, vétéran du désert dessine le parcours, souvent,  dans un environnement de dunes connu de lui seul.

Notre destin  lui appartient.

Ainsi nous irons, durant cette trop courte pause saharienne, nous contournons de nombreuses dunes...

...parfois nous traverserons  ou nous suivrons quelques oueds,  façonnés par des météos  pluvieuses,  plus ou moins lointaines .

Parfois, certain pour prendre de la hauteur, pour rêver, se laisser bercer ou tout simplement pour reprendre un peu d'énergie, s'installe sur le dromadaire.

Vers midi, la caravane fait halte près de quelques touffes de retem qui apportent un peu d'ombre .

 

Lasrek, magnifique dromadaire, attend avec calme et patience d'être allégé de sa charge.

 

Avec Lasrek, il n'existe qu'une seule façon pour passer la longe dans l'anneau: murmurer une douce mélopée, le dromadaire baissera la tête!

Exceptionnellement, une petite oasis nous procurera l'ombre bienfaisante pour le déjeuner et la sieste.

Désert et solitude, des mots associés pour traduire l'isolement dans lequel se trouvent nomades et  autres marcheurs des sables parcourant ces contrées sahariennes.

Pour le calme,  l'éloignement de tout foyer d'activité humaine, quelques Saints Hommes, des Marabouts ont choisi par le passé de s'établir en ces lieux.

Les maisons de Marabouts sont aujourd'hui abandonnées, elles font toujours l'objet de dévotions et du plus grand respect de la part de la population locale.

Ici la maison du Marabout Sidi Merzoug.

A gauche, maison du Marabout, près de  "Bijouaif".

 

A droite, maison du Marabout à "Omi End Marab".

"Pour nous, nomades, il n’existe rien au monde de plus émouvant, de plus passionnant qu’une caravane sinuant dans les sables..."

Mano Dayak dans "Je suis né avec du Sable dans les yeux"

Sur une dune, Saoud Saoud "quel est le meilleur emplacement pour bivouaquer?"

Autour du feu, instant sacré, moment de partage, plaisir de rêver, tout simplement: besoin de se réchauffer et de récupérer de la fatigue de la journée.

 

Le feu est sacré, on n'y jette rien!

Au bout de la piste, Habib vient à notre rencontre.

 

Dernier jour dans le désert, dans l'attente des 4x4, au son de la musique...

... la danse du bonheur!

23/03/2013 en milieu de journée, visite de Douz, la porte du désert.

 

La place du Souk

Au Sahara Douz.

 

Les filles, on y revient, quand vous voulez, "car Marcher dans le désert  est une quête de l’absolu, un défi personnel et un parcours spirituel intérieur où chacun des pas dans les dunes de sable rapproche de la connaissance de soi".

Merci à l'auteur de ce texte.

24/03/2013: Sur le chemin du retour, arrêt traditionnel à Tamezret pour prendre un petit réconfort.

Ajim, de l'autre coté du détroit, et bientôt Djerba.

Crédit photos : Sylvie  et Jacques.

Sauf exception, toutes les images sont cliquables pour accéder à une autre page, généralement pour être agrandies.

Tunisie : Circuit des Marabouts

Mars 2013

Avertissement : l'usage des informations contenues dans ce site sont de la responsabilité de chacun. Le désert et la montagne sont des environnements hostiles où il est nécessaire d'être accompagné par des professionnels avertis. Les activités équestre décrites sur ce site sont toutes proposées par des professionnels disposant de leur propre cavalerie. Les consignes de ces professionnels doivent être respectées scrupuleusement

Dans tous les cas, il faut s'assurer de disposer des assurances adéquates dont l'assurance rapatriement.

© 2014 - 2019 by JacquesRandosVoyages avec Wix.com

Le chibani Belkacem