Maroc: Erg Lehoudi - M'Hmid

Mars - 2012

Sauf exception, toutes les images sont cliquables pour accéder à une autre page, généralement pour être agrandies.

Amine de l'agence Acacias voyage est l'interlocuteur pour la partie Méharée de ce voyage, contacté par l'intermédiaire de son site Désert Maroc.

Excellent organisateur, Amine s'est révélé  très efficace pour permettre à Jean d'arriver le soir au bivouac, après avoir raté le vol à Roissy et pris un autre vol à la volée.

 

Pour la méharée, son frère Younes nous a servi de guide.

23/03/2011: Arrivé la veille à Marrakech, nuit passée à l'hôtel Pacha à Guelize, très bonne qualité prix, réservé par moi-même. Abdou, chauffeur chez Sanikel, transporteur,  nous prend en charge devant l'hôtel, rue de la liberté. (j'avais directement traité avec Sanikel).

 

De Marrakech, direction sud-est, parcours intégral, du début à la fin, sur la nationale 9.

 

La météo est maussade, halte bienvenue dans l'ascension du Tichka pour un thé vivifiant.

Arrivés au Tichka, halte et photos. Tout le monde est là : Fred, Manue, Rodolphe, Alain, moi-même, Marie-France, Monique, Jean-Marc, Anne-Lise, Fabien, Sam et Siv.

Tout le monde? Jean arrivera le soir même par ses propres moyens, au bivouac après un "loupage" d'avion à Roissy dû à un changement de porte d'embarquement mal signalé!!!.

A Zagora, prise de connaissance avec Younes, thé de bienvenue, petite transaction matérielle et ...

... équipement de tout le monde en chèche.

 

Voilà pourquoi, j'ai organisé cette escapade saharienne et marocaine, pour cette fresque bien connue et communiquer un instant, en pensée avec les caravaniers, qui ont emprunté la piste  pour rejoindre Tombouctou ou l'inverse.

 

Avec le secret espoir (très infime) de marcher un jour sur les traces de ces "hauturiers" du désert.

Arrivé à Ouled Driss, à quelques kms de M'Hamid, les chameliers nous conduisent au campement à quelques centaines de mètres.

 

Fatigués, mais heureux, le traditionnel thé nous est offert, réconfortant!

 

Dans le regard de Fred, la magie du désert opère déjà.

24/03/2012: Au petit matin dans l'erg Lihoudi, près de Ouled Driss, les dromadaires, certains baraqués,  attendent le chargement...

... Hussein, répartit avec attention l'intendance dans les paniers pour que les charges soient bien équilibrées sur les dromadaires sans rien casser naturellement.

 

... certains rassurent leur petite famille par l'envoie d'un dernier texto avant d'affronter le désert et ses sortilèges.

... d'autre encore envoie des nouvelles très rassurantes mais le bonheur est parfois difficile à raconter.

 

N'est-ce pas Anne-Lise et Fabien?!

Nous sommes prêts.

 

Bourriquet, notre animal fêtiche, le porteur d'eau attend son chargement dans la plus grande décontraction.

"...

Marcher dans le désert,

si loin de la nature

ici le coeur durci

chercheur de trésor

de brindille et de phosphore

d'amour humaine et d'effort

chercheur de trésor

...".

Alain Souchon

 

Le grand bonheur, mais pas le grand bleu, la météo est maussade,

 

le vent fait quelques apparitions.

Un moineau, attentif à notre passage, en quête d'un repas?!

 

Plante par ailleurs nommée en arabe "begel" (transcription phonétique), appréciée par les dromadaires.

 

 

Orobanche, désert Maroc

Des horizons lointains...

 

... de la poésie des dunes aux  formes géométriques sculptées par le vent, œuvres éphémères.

Bourriquet sans les réserves d'eau, les dromadaires sans le chargement,

 

au bivouac de midi à Mosmo.

Ali, trés bon cuisinier, aidé par les chameliers et Younès, prépare le repas de midi, très grand moment de convivialité pour eux, nomades dans l'âme, ils aiment se retrouver à parcourir le désert ensemble, l'occasion d'avoir des nouvelles des uns et des autres.

 

Pris sous la protection des tamaris, sur la natte, le repas est excellent, comme il le sera tout au long du séjour. Bravo Ali !

La sieste, toujours bienvenue en méharée, certain s'intalle confortablement pour ne pas en perdre une seconde...

 

... tandis que d'autres cherchent du regard la position des chameaux, car il est bientôt l'heure de repartir.

Ce soir le campement sera installé dans les dunes à Berr'Tan.

« J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence... » Antoine de Saint-Exupéry.

 

Avant le repas, détente au sommet de la dune, dans l'espoir de voir les derniers rayons du soleil. Que nenni pour aujourd'hui!.

25/03/2012: Tout à fait Sam, l'oued Naam (l'autruche), c'est par là!

Avant de partir, revenons aux fondamentaux: comment trouver le sud avec le soleil et une montre quand on perdu le nord : voir méthode 2 sur ce site

La caravane poursuit vers l'oued Naam..

"On peut voyager non pour se fuir, chose impossible, mais pour se trouver"

 

Jean Grenet.

Dans l'oued, au puits, encerclés par des locaux qui attendent une âme bienveillante pour les servir en premier...

... Bourriquet n'a pas été autorisé par ses congénères à s'approcher pour s'abreuver, il en concevra une rancoeur qu'il défoulera par la suite ...

Le puits, carrefour, lieu de passage, lieu d'échange.

En arrière plan, le djebel Bani,

 

Le dromadaire de bat, mais aussi de transport de personnes , selon l'humeur et l'état de fatigue de chacun.

A Tal'Adin, à la pause de midi sous l'acacia, report des points gps, pour visualiser notre trace sur une carte.

Seul campement nomade que nous rencontrerons, une famille sous 2 tentes.

 

Les ingénieurs du groupe n'arriveront pas à connecter un petit panneau solaire à une batterie, impossible de faire une connection avec les moyens du bord.

 

La nuit précédente ayant été un tout petit peu agitée, Rodolphe préfère prendre les devants pour la nuit à venir.

Petite escapade en groupe à dos de dromadaire. Très sympa.

Concert de musique classique au désert de l'ensemble orchestral dirigé par Younès avec la participation de Hussein, Daoud, Ali.

Younès, Saïd.

Daoud.

 

Sous l'oeil attentif des touristes que nous sommes.

26/03/2012: Hein! Nous sommes où?, il est peut-être un peu tôt?!

Moooooonique, Mooooonique, Debout! le désert t'attend !

Pour le petit déjeuner, les sacs sont prêts en attente de chargement sur les dromadaires.

Dans l'oued Laatach (rivère des Soifs).

A l'approche du puits occupé par des congénères locaux, Bourriquet, pour ne pas rester sur le traumatisme de la veille, décide de passer à l'attaque pour occuper le terrain à lui tout seul. Quelle attaque!

Une attaque, que dis-je, une charge héroïque, l'effet est fulgurant, "l'ennemi" a piteusement abandonné la place!

Fier comme Artaban, Bourriquet revient en vainqueur, en maître des lieux, peu importe si l'eau vient à manquer!

 

Les rôles sont inversés, Ali porte les paniers!

 

 

Bravo Bourriquet!!

Nous sommes au spectacle !

La vie reprend son cours, la caravane reprend sa longue marche.

Sa longue marche? pas très longue. Le temps de la pause midi est arrivé.

Certains, à  la sieste, préférent le jeu de dames local.

La soirée s'annonce douce, nous prenons un peu de hauteur pour profiter de la quiétude ambiante...

...et profiter d'un coucher de soleil sans nuage.

 

 

27/03/2012: début de journée à Tobgane.

Le désert, au gré du vent!

Younès, comment bien mélanger le thé et le sucre, et faire de la mousse!

28/03/2012: Nous laissons l'oued Naam pour retrouver à quelques kms, l'oued Draa, très longue vallée qui remonte très loin vers l'Atlas.

 

Ce matin, plus que maussade, la météo devient franchement pluvieuse. Marcher sous la pluie, dans le désert, c'est une première pour moi.

 

"Aman, Iman" disent les touaregs: l'eau, c'est la vie!.

Voilà des gazelles ensablées.

 

La spontanéité, l'enthousiasme et la bonne volonté de chacun les aideront à sortir de ce mauvais pas.

Dans l'oued Draa qui se perd dans les sables à quelques kilométres vers l'ouest , légèrement sud.

Pendant la préparation du repas, Bourriquet nous offre quelques instants de petit bonheur.

Ali, tu es un cuisinier nomade d'exception, nous avons tous apprécié tes préparations culinaires et leur présentation!

Toujours dans l'oued Draa, sous la pluie.

Tout près de M'Hmid.

A Rass N'Khal.

Temps mitigé, belles photos, excellente organisation, beau parcours, du spectacle avec Bourriquet, nous sommes tous heureux d'avoir passé un belle semaine dans le sud marocain avec une équipe locale formidable guidée par Younès.

Le bonheur ne se raconte pas!

 

Une belle équipe, ma compagne, des amis, des filleuls, des amis de filleuls, comment ne pas être  heureux de ces jours d'errance saharienne!

Crédit photos : Siv, Monique, Anne-Lise, Manue, Marie-France, Jean-Marc, Fred, Fabien, Rodolphe, Sam, Jacques.

Crédit vidéo :  Fabien Revaux.

Pour naviguer dans le site, après avoir navigué sur google, placer la souris en dehors de la carte.

Température moyenne M'Hamid

Données fournies par : http://fr.climate-data.org/

Organisation de la méharée

Méharée, très bien organisée à ma demande par Amine de Zagora à un prix très abordable : 202 € par personne pour 13 personnes de Zagora à Zagora en pension complète, hormis le transport par Sanikel ( AR Marrakech-Zagora (40€), l'hôtel Pacha (3 nuits pour 60 €)à Marrakech, les pourboires et les vols.

 

Les repas excellents conçus par le cuisinier étaient de type européens: thé, café, beurre, confiture, kessera au petit déjeuner, repas froid à midi, légumes, et plats chauds le soir avec de la viande, riz, pâtes, spaghettis.

 

 

Appréciation

Pour beaucoup cette randonnée saharienne fut une très belle  découverte dans une ambiance conviviale.

 

Le séjour s'est déroulé conformément à nos attentes.

 

Toutefois, pour éviter un peu de stress, il est préférable de traiter directement  l'ensemble du voyage hors le vol (hôtel, transport et méharée) avec le contact organisateur sur place.

voir ici

 

Allez voir le désert, là  où le Draa se perd dans les sables !!!

Sécurité

Contacter  Amine:

 Tel. : 00212  6 72 73 24 62  
           00212  5 24 84 84 60

Page Amine:

  • Facebook Social Icon

Site Amine: 

Avertissement : l'usage des informations contenues dans ce site sont de la responsabilité de chacun. Le désert et la montagne sont des environnements hostiles où il est nécessaire d'être accompagné par des professionnels avertis. Les activités équestre décrites sur ce site sont toutes proposées par des professionnels disposant de leur propre cavalerie. Les consignes de ces professionnels doivent être respectées scrupuleusement

Dans tous les cas, il faut s'assurer de disposer des assurances adéquates dont l'assurance rapatriement.

© 2014 - 2019 by JacquesRandosVoyages avec Wix.com